La première étape entre Tambov et Volgograd du Silk Way Rally a donné les premiers indices ! Durant cette journée, chaude et longue (744 km), deux spéciales au menu durant lesquelles le « boss » Philippe Gache s’est offert les deux victoires, il se retrouve donc, ce soir, leader de l’édition.

Pour Ronan Chabot et Gilles Pillot (Buggy SMG n°103), cette mise en jambe a sollicité le navigateur, comme à son habitude, Gilles s’y est tenu avec le professionnalisme qui le caractérise.

Côté volant, Ronan n’a pas ménagé son effort. Il s’est payé une belle remontée, reprenant ses prédécesseurs l’un après l’autre ! A ce jeu, on s’y pique et remonter sur Schlesser tout d’abord parti devant lui puis, sur Gadasin l’ouvreur eut égard à sa victoire de l’an dernier, Chabot a sorti l’artillerie lourde. Ce qui lui valut sur un changement de direction de tirer tout droit ! « J’ai calé et malheureusement, à chaud, un problème de démarreur nous a fait perdre environ sept à huit minutes… » explique t’il.

Dans la seconde spéciale, un secteur plutôt sablonneux avec de grands goulets « j’ai pu envoyer » se réjouit Ronan. « Nous avons vécu deux crevaisons et perdu encore du temps ! Ce n’est pas grave ! Le classement ne nous préoccupe pas outre mesure, nous sommes au Silk Way pour travailler sur le Buggy… »

Bien évidemment, l’équipage regarde le classement général et la place de 9ème qu’ils occupent ce soir, n’est pas désespérée. Six étapes restent encore à disputer et bénéficiant d’une super auto, l’équipage a de beaux jours devant lui. « Ce Buggy est incroyable » ne cesse de répéter Ronan. « Un vrai plaisir à piloter et comme Philippe (Gache) est une vraie locomotive, il fait avancer les choses, nous nous rendons compte à quel point cette auto est super ! » Et comme Ronan n’use jamais la langue de bois, il tient à féliciter les deux navigateurs de l’équipe SMG, Jean-Pierre Garcin (celui de Gache) et le sien Gilles Pillot « pour leur précise navigation dans ces parcours très difficiles. »

Demain, deuxième étape en boucle autour de Valgograd (546 km). Une journée durant laquelle, Chabot et Pillot auront tout loisir de se refaire. C’est du moins ce que Gilles pense très fort… Deux spéciales, la première de 333 km, la seconde de 145 km. Et avec une super auto, on ne peut que rouler et remonter… Le parcours sera tout aussi varié que celui d’aujourd’hui, avec un départ du bivouac suivi d’un condensé du Silk Way ce que vient chercher les concurrents.