Déçus certainement, abattus pas du tout… Ronan Chabot a annoncé son abandon tard mardi soir après le verdict de l’équipe technique SMG. « Casse du moteur » et impossibilité de faire autrement que de rendre son carton de course.

La faute à un défaut de la pompe à huile qui vient se greffer au souci de démarreur à chaud qui se déforme : « Ca s’arrête là » lance Ronan avec le sourire tout de même. « Le Silk Way Rally, ne nous a jamais réussi et pourtant j’aime ces journées longues de 500 km, le sable… Nous sommes venus pour tester un certain nombre de choses, pour travailler sur des éléments spécifiques… Pour la grande messe du mois de janvier, ce sera une belle auto de pointe ! »

Le message est passé, le mois de janvier est dans six mois mais Ronan comme Gilles regarde vers le Dakar avec appétence. Car, sur le prochain Dakar, la bande SMG veut frapper un grand coup en mieux encore comparativement à celui que le Team SMG a réalisé en janvier dernier.

Avant de s’envoler vers Moscou puis, vers la France Ronan d’ajouter : « Comme nous n’avions d’optique de résultat pour ce Silk Way, je ne suis pas déçu de partir. Mais, j’aurais aimé tout de même claquer un temps en spéciale, voire remporter une étape. Ce rallye est très beau, il y a beaucoup de navigation en raison de la multiplicité des pistes et un grand coup de chapeau à Gilles pour sa précision. »

Des essais privés se dérouleront en septembre à Merzouga, au maroc, Ronan s’y rendra bien évidemment pour valider ce qui reste à faire.