7e étape Uyuni (Bolivie)-Salta (Argentine)
Liaison : 481 km. Secteur chronométré : 336 km
Classement étape : 19e. Classement général : 19e

Ronan Chabot et Gilles Pillot ont profité de la dernière étape bolivienne pour confirmer leur progression. Sur les pistes de montagne, l’équipage a accéléré au fil de la journée pour placer le Toyota Hilux Dakar 2016 n°316 dans le sillage direct des leaders.

Après huit ans en Toyota Land Cruiser T2 et cinq ans en buggy deux roues motrices, Ronan Chabot poursuit sa montée en puissance au volant du nouveau Toyota Hilux Dakar 2016. Le retour au pilotage d’une quatre roues motrices aussi performante, demande en effet une dextérité certaine. Pour l’équipe aux couleurs de Toyota France Compétition et de PRB, chaque étape constitue donc une source d’enseignement. « Tous les jours, nous comprenons mieux la voiture et nous découvrons toutes ses possibilités. Nous allons continuer à parfaire nos trajectoires », confie Ronan Chabot à son arrivée en Argentine sur le bivouac de Salta.

Sur la spéciale du jour au profil de WRC, l’équipage n°316 a confirmé son potentiel :« Les écarts se réduisent. C’est la première fois que nous roulons aussi vite, avec des temps intermédiaires intéressants, juste derrière des pilotes de rallye comme Martin Prokop. »

Face aux meilleurs spécialistes du WRC, Ronan Chabot Gilles Pillot se tournent à présent vers la 2e semaine de compétition. « Le rallye est loin d’être fini. Nous allons aborder des grosses journées où les écarts ne se compteront plus en secondes, mais en minutes. » Et de rappeler : « Le Dakar est une course qui demande d’évoluer aux limites de sa concentration et de ses conditions physiques, avec des dunes, de la navigation et un sens de l’intuition. »