Visit our archive

Etape 2/ Resistencia- San Miguel de Tucuman/ 
803 km

Hier soir au briefing, les organisateurs nous avaient annoncé une spéciale de transition sans grosse difficulté. 275 km de spéciale après un peu moins de 500 km de liaison. Nous sommes partis sur un plateau très très rapide et très cassant en raison des pluies intenses qui sont tombées il y a quelques jours en Argentine. Les terrains étaient un peu défoncés et à partir du kilomètre 40 nous avons perdu la direction assistée.

Sur une voiture de course c’est compliqué, la direction devient un bout de bois et les retours de volants sont violents. C’était une spéciale relativement droite, sans obstacle annoncé et sans sable. Nous avons pris la décision de la finir sans réparer. Nous perdons une vingtaine de minutes, nous aurions pu en perdre beaucoup plus. Mais nous avons utilisé notre Joker sur ce Dakar. Nous avons traversé des végétations très denses et une succession de bourbiers, on rentrait littéralement dans des mares de boue. Sans direction assistée, on ne pilote pas comme on veut… Donc à part le fait de ne plus avoir de « bras » à l ‘arrivée, nous en sommes sortis ! Heureusement, nous avons un kiné dans le Team et avec les deux avant-bras bandés ce soir, tout devrait être rentré dans l’ordre après la nuit. Demain c’est le début des grosses difficultés avec beaucoup de navigation et on se fait un point d’honneur à rattraper les minutes perdues aujourd’hui.

Le Dakar ne fait que commencer.

  • Name (Required)

  • Email (Required, but not published)

  • Url (Optional)

  • Comment (Required)