Pisco / Pisco – Liaison > 12 kmSpéciale > 267 km

Classement étape : 9ème – Classement Général : 15ème

De l’aveu même des spécialistes, les dunes péruviennes sont particulièrement techniques à négocier. Au point de nécessiter une bonne dose de dextérité pour être franchies sans encombres. Cela tient évidemment à leur impressionnante hauteur, leurs pentes en dévers aussi, mais également à la nature du sable local, extrêmement mou. A ce petit jeu-là, qui exige à la fois anticipation et expérience, Ronan et Gilles ont démontré leur savoir-faire aujourd’hui sur les 267 kilomètres de la boucle concoctée autour de Pisco. Après avoir écopé de vingt minutes de pénalité suite au problème de way-point rencontré hier, les deux amis sont repartis à l’attaque ce matin, avec la ferme intention de se racheter. Depuis leur vingt-septième position dans l’ordre de départs, ils ont remonté un à un leurs concurrents, malgré l’importante poussière dégagée, pour finir à une très belle neuvième place de l’étape à bord de leur Hilux Toyota France Compétition. Soit un rang beaucoup plus conforme à leur niveau, et à leurs ambitions. De quoi lancer pour de bon leur Dakar 2018 et leur redonner le sourire en vue des étapes suivantes, qui correspondent plus que jamais à leurs qualités de baroudeurs.

« Je crois que l’on était un peu revanchards ce matin, avoue Ronan Chabot dans un sourire. Cette fois-ci, notre course est bel et bien lancée, et les vingt minutes concédées dans notre mésaventure d’hier vont se lisser au fil des kilomètres. C’était une belle journée, avec des plateaux de fesh-fesh au début. Là, c’était impossible de se rapprocher des voitures qui nous précédaient, mais dès que nous sommes arrivés dans les dunes, on s’est mis à en doubler plusieurs. Il fallait rester très concentrés, bien se lancer dans les ascensions, bien souvent tout en travers, pour ne pas s’ensabler, mais avec le moteur de folie du Hilux, c’était un vrai régal ! Avec cette neuvième position, on est à notre place, d’autant que nous sommes encore en début d’épreuve et que tout le beau monde est encore là. »

Demain, les porte-drapeaux de PRB prendront la direction de San Juan de Marcona pour quelque trois cent kilomètres de spéciale, annoncés comme étant encore plus corsés… Show devant !