Vendredi 9 janvier
Rallye Dakar 2015
6e étape Antofagasta-Iquique (Chili)
Liaison : 370 km. Secteur chronométré : 255 km. Neutralisation : 22 km
Classement étape : 14e. Classement général : 9e.

Trois pilotes dans la minute !

Après 255 km de spéciales, Ronan Chabot et Gilles Pillot se sont offerts une arrivée groupée sur les rives du Pacifique à Iquique. Le team PRB Opteven SMG reprend la tête des deux roues motrices.

La remontée du Chili se poursuit pour les concurrents du rallye Dakar, et le chassé croisé en tête des deux roues motrices s’intensifie. « La première partie de la spéciale du jour ne nous a pas permis de doubler, explique Ronan Chabot. On s’est rapproché des pilotes Mini, mais nous évoluions dans du fesh-fesh. Nous avons ensuite attaqué les dunes. On a bien conduit et passé trois concurrents. »
Un environnement de massifs dunaires idéal pour le pilote vendéen. « Le pilotage demande néanmoins une concentration maximum lorsque le soleil est au zénith, car on ne voit pas le relief des dunes », explique Ronan Chabot dont le buggy s’est immobilisé sur une crête de sable. « Nous avons dû sortir le cric hydraulique pour le faire basculer. »
De retour de son expédition dunaire, l’équipage n°320 analyse : « Le rallye va vite, personne ne fait de faute. Le niveau est vraiment relevé, et les écarts sont réduits à l’arrivée. Nous sommes à coup de secondes sur des spéciales de plusieurs centaines de kilomètres de sable et de cassant.Tout le monde roule à fond. »
Pour Ronan Chabot et Gilles Pillot qui intègrent le top dix du classement général, les regards se tournent à présent vers la Bolivie et son étape marathon. « Cela rajoute du piment, confie Ronan Chabot. Il va falloir économiser la voiture sur deux jours, et intervenir dessus avec Gilles (Pillot) à Uyuni. » En charge de la maintenance, Thierry Henriot de détailler : « Nous allons procéder ce soir (vendredi) à une révision encore plus soignée de la mécanique et des serrages. En fonction de l’analyse de l’ingénieur moteur, nous changerons également quelques pièces de manière préventive, comme les amortisseurs avant ou la pompe de direction assistée. »
Et pour accueillir l’équipage PRB Opteven SMG à son retour au Chili, le vainqueur du Vendée-Globe Vincent Riou -skipper du monocoque PRB- sera présent dimanche soir à Iquique.

L’histoire du jour : Après 36 heures passées sur la 2e spéciale du rallye en Argentine suite à une rupture de transmission de leur Toyota d’assistance rapide, Christophe Girard et Eric Simonin ont rejoint l’équipe PRB Opteven SMG au Chili. D’abord ravitaillé en eau par les airs sous 45°C, l’équipage avait été finalement évacué par l’hélicoptère de l’organisation. « Nous avons alors pu récupérer des pièces déposées dans un village, et retourner réparer la voiture restée sur la piste grâce à un Argentin », raconte Christophe Girard. Mis hors course, le véhicule T4 est désormais utilisé en assistance classique par le team.

320-CQ0E2168 320-AS9Z0543