Lundi 13 janvier 2014

Huitième étape : Salta – Calama (Chili)

Liaison : 522 km – Spéciale : 302 km – Total : 823 km

Un drôle de Dakar…

Le Dakar quitte l’Argentine pour retrouver le Chili après la traversée de la magique Cordillère des Andes. La huitième spéciale se déroule sur les terres chiliennes, non loin de San Pedro de Atacama, magnifique petit village situé au pied des Volcans, et arrive sur le bivouac de Calama…

Pour Ronan Chabot et Gilles Pillot les galères continuent… le chat noir est toujours là. « Cette fois nous avons cassé la direction assistée, commente Ronan. Je n’ai jamais connu un Dakar comme celui-ci…

Nous sommes partis, ce matin, pour une belle spéciale de 300 km après avoir traversé les Andes et vu les sommets enneigés. Le terrain chilien est moins escarpé, les espaces sont plus grands. La spéciale, que nous avions déjà parcourue en 2011, assez rapide, devait nous permettre de faire un bon résultat. Nous avions doublé des véhicules en début de spéciale et puis nous avons perdu la direction assistée et un buggy sans direction assistée, c’est un véritable bout de bois…

Nous avons tout de même réussi à réparer la fuite et Éric Bernard nous a dépanné avec de l’huile. Ensuite, nous avons roulé les 200 derniers kilomètres à fond, le vent s’était levé et nous pouvions dépasser plus facilement. Il y avait du feshfesh, un terrain rapide et j’ai pu me faire plaisir en pilotage. C’est rageant de ne pouvoir faire un résultat. Je tente de prendre cela avec philosophie mais demain nous attaquons! Les premières dunes seront là. J’espère tout de même que ce sera enfin une bonne journée et que nous pourrons remonter dans le groupe de tête. »