C’est l’étape du soulagement pour l’essentiel des concurrents qui se trouvent au départ de Cordoba. Il reste peut-être une ou deux places à grignoter pour certains, une longue route à tracer avec un poignet ou un genou douloureux pour d’autres… autant de bonnes raisons pour maintenir un niveau de concentration élevé. L’ultime spéciale du Dakar 2011, courte et rapide, s’achèvera sur l’autodrome de Baradero, où le spectacle et l’émotion sont garantis.

C’ÉTAIT UN BEAU DAKAR!

Ce matin, la journée a commencé par 500 km de liaison pour Ronan Chabot et Gilles Pillot qui attaquaient ensuite la dernière spéciale du Dakar 2011, longue de 182 km. Ce dernier secteur sélectif est l’un des plus stressant du Dakar car, parfois, le théâtre de rebondissements… mais, malgré une crevaison, l’équipage Toys Motors a franchi l’arrivée en 13e position au général, second de la catégorie ‘Deux Roues Motrices’ devant l’Allemand Thomas Kahle (SMG) et premier de la catégorie ‘Deux Roues Motrices Essence’.

« C’est la délivrance, s’exclame Ronan Chabot adossé au camion d’assistance après l’arrivée ! C’était un beau Dakar, très intense et très éprouvant pour les hommes et les machines… jusqu’à aujourd’hui où nous avons eu une crevaison à 40 km de l’arrivée. Cette dernière spéciale était sans difficulté, au travers de la campagne argentine et nous étions tous à la queue leu leu. Le but le plus important de la journée était de franchir la CH d’arrivée qui marque la fin du Dakar que nous clôturons en 13e position au général.
C’est notre premier Dakar au volant d’un buggy SMG. Nous avons découvert une nouvelle auto et une nouvelle équipe. C’était un Dakar très différent de ce que nous connaissions mais rempli d’émotions liées aux résultats, aux spéciales et aux soucis qui font partie de la course. Maintenant, il nous reste 150 km pour rallier le parc fermé à la Rural et demain, remise des prix sur le podium… et belle fête ! »